Going Static, Poser les choses

Table des Matières

Depuis le début de l’été je suis passé aux générateurs de blog statique pour faire tourner ce blog, enfin pour le générer quoi.

Dans un monde où tout va (trop) vite, où l’on peut être connecté partout, tout le temps et pour tout j’ai envie de souffler un peu, de m’éloigner de ce monde virtuel pour profiter du réel. Tenir un blog est une chose que je voulais faire depuis un bon bout de temps, pour partager avec les gens en utilisant un outil nommé internet qui permet de communiquer et être humain. Un générateur de blog statique est une solution agréable pour poser les choses et prendre le temps de se concentrer sur l’écriture.

Utiliser un blog statique implique un changement d’habitudes pour écrire et faire tourner le blog. Avec Hugo je n’ai pas d’accès à un panel me permettant d’écrire, de modifier et de gérer mon blog depuis le web. Toute la maintenance du blog doit se faire en locale, sur mon PC en éditant les fichiers markdown pour les billets.

Pour écrire mes billets l’utilisation d’un PC est primordial pour les générer et, je n’écris quasiment plus depuis un smartphone et c’est une bonne chose pour poser le tout et prendre le temps de bien écrire. Mon smartphone ne me sert qu’à noter de petites choses ou à structurer rapidement un plan de billet que j’écrirais par la suite sur mon PC.
Sur PC j’utilise là aussi j’ai choisi la simplicité, j’utilise un éditeur de texte tout ce qu’il y a de plus simple pour écrire mes billets. La syntaxe markdown étant facilement mémorisable je n’ai juste qu’à structurer mon fichier une fois le contenu écrit.

Gedit est donc mon ami pour écrire, la colorisation syntaxique est présente pour le markdown ce qui est plutôt agréable pour rapidement voir la mise en page d’un billet. De plus j’ai récemment découvert les snippets et c’est un réel plus que de les utiliser, ça améliore grandement la fluidité de rédaction d’un billet.

J’en utilise quelques-uns incorporés à Gedit de base, mais il est également possible d’en créer. J’en ai notamment créé un pour rapidement générer un frontmatter Yaml vide, que je remplis par la suite avec les méta-données de mon billet. - Il me suffit de taper YMLFRONT puis Tab pour générer le code suivant.

---
title: ""
date: ""
datefr: ""
categories:
  - 
tags: [""]
---

Et puis j’ai enfin trouvé un moyen simple pour gérer les images que je place dans mes billets :
Hugo permet d’utiliser des shortcodes, des snippets pour le blog en quelque-sorte.

<a href="/images/dietpi1.png" title="DietPi, Lightweight justice for my Raspberry" data-lightbox="dietpi" data-title="DietPi, Lightweight justice for my Raspberry""><img src="/images/dietpi1.png" alt=""  width="50%"></a>

C’est ce que je devais placer à chaque fois que je voulais insérer une image, pas très pratique. Alors j’ai regardé sur le net et j’ai trouvé deux shortcodes qui m’ont beaucoup aidé pour créer les miens. La création de ces shortcodes m’a également permis de mettre de l’ordre dans mon dossier images en créant des sous-dossiers par billets. Ensuite il ne reste plus qu’à spécifier la localisation avec prefix="/path/to" dans le shortcode gallery et paf c’est du tout propre. ```

En écrivant ces lignes, je peaufine encore deux trois choses dans le css du blog et j’envoie tout ça sur mon dépôt git. Ensuite, eh bien je crois que j’arrive enfin à ce que je souhaitais en passant à un blog statique : Avoir un blog qui tourne, que je peux bidouiller et où l’écriture y est simple et complète à la fois. Avec Git c’est vraiment agréable de pouvoir bidouiller à l’aveugle et réparer ses bourdes sans aucuns soucis, de plus cela n’impacte uniquement en local et le blog reste donc accessible. Je crois bien que je commence à me poser, je vais pouvoir prendre le temps d’écrire plus, écrire mieux (peut-être). Il y aura toujours quelques petits trucs à peaufiner par-ci par-là mais ça s’est quand même bien stabilisé depuis les dernières semaines.


Pour aller plus loins :

Billets en liens :