Blogus Musicus #2

Table des Matières

Chinese Man - Shikantaza

Parcequ’il n’y a pas que le métal dans la vie je suis tombé sur le dernier album de Chinese Man. Je connaissais le groupe avec l’excellente chanson Racing with the Sun du même album. En écoutant ce nouvel album je me suis décidé à aller jeter un coup d’oeil à la discographie du groupe, me disant qu’il y avait sûrement des albums que je n’avais pas écouté et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu’ils n’avaient en fait sorti que ces deux albums alors que dans mon esprit Chinese Man était présent depuis des décennies …

Comme sur l’album précédent on retrouve ces sonorités asiatiques et au fil des 16 morceaux de l’album on se surprend à dénicher ici et là des influences latinos, venant du jazz, du dub et de l’électro.
Niveau vocal l’album donne carte blanche au rap et les flows sont absolument géniaux, se mélant à la fois avec la musique tout en créant une opposition de style qui s’avère intéressante. Je trouve la pochette magnifique également et le booklet à l’intérieur est du même acabit.

Chinese Man se renouvelle et propose un album qui vous fera voyager. Certains pourront regretter les nombreux tubes sur Racing With the Sun mais, je trouve que cet album est beaucoup plus riche et varié que le premier. Un album qui s’écoute aussi bien seul au casque qu’en musique de fond avec des amis.

Klone - Unplugged

La France réserve parfois de belles surprises en matière de métal (et sûrement dans d’autres styles). Gojira s’est même vu le droit d’aller aux States Unis pour tenter, et échouer, d’obtenir un Grammy. Gojira c’est le top du top en France, et il y a une myriade d’autres groupes talentueux. Parmi ceux-là il y a Klone, groupe venant de Poitiers et actif depuis le milieu des années 90. Le groupe propose un métal progressif tantôt violent avec des parties plus planantes. Leur dernier album studio en date Here Comes the Sun penche plutôt de ce côté avec des morceaux planants et envoûtants.
Cet album acoustique permet de sublimer le côté mélancolique des chansons qui supportent plutôt bien le passage électrique à acoustique.

Avec cet album Unplugged Klone continue de travailler son côté mélodieux et l’album est vraiment sympa à écouter même si on ne connaît que trop peu la discographie du groupe. Il s’éloigne peu à peu de l’aspect métal pour évoluer et grandir.

Notons également que sur cet album viennent s’ajouter deux reprises :

Billets en liens :