La musique au casque, DT770 80ohms

Table des Matières

J’aurais très bien pu appeler ce billet « Du bon matos pour du bon son » mais non. Pour moi la musique se dévoile pleinement au casque, coupé de l’environnement extérieur. De plus madame n’aime pas trop le fort volume dans la maison alors autant en profiter pour se prendre du bon matériel …

Avec Noël j’ai enfin sauté le pas et me suis offert un casque audio haute qualité histoire de ravir mes oreilles. Sur les conseils d’un ami ingé-son je me suis orienté sur un Beyer-Dynamic DT770 Pro dans sa version 80ohms. Un casque qui est utilisé le plus souvent pour du monitoring ou de la prise de son. Il suffit de voir les animateurs radios pour comprendre que le casque doit bien mériter sa renommé tant il est utilisé. J’ai ainsi (re)découvert certains morceaux et en ai également profité pour approfondir mes connaissances en son et électricité.

Le magnifique !

Pour dire vrais j’étais persuadé que mon précédent casque (JVC HA-S660) avait tout de même un bon son pour son prix (une vingtaine d’euros). Le principal bémol que je pouvais lui trouver était sa grosse pointe dans les basses, mal définies qui plus est, qui rendait le son souvent fatiguant au bout de quelques heures d’écoute. Les basses c’est bien mais lorsqu’il y en a trop et qu’en plus elles ne sont pas propres ça gâche complètement l’écoute d’un album.

Caractéristiques

Caractéristiques
Système Fermé
Type Circum aural
Impédance 80 Ohm
Fréquences 5 Hz – 30000 Hz
Poids 346 grammes

Confort

Grâce à ses oreillette enveloppés (Circum aural) de velours ce casque est d’une douceur plus qu’appréciable pour les oreilles, l’écoute prolongée n’entraîne pas de douleurs.

L’isolation est de très bonne facture, permettant une immersion musicale totale. Il est important de noter également que malgré son poids relativement élevé pour un casque audio il s’est rapidement se faire oublier. Le maintien de tête est fort et peut serrer un peu au début, le temps que le bébé s’adapte à votre crâne.

Son

DT770 Frequency Response

Première surprise pour moi, j’avais pu lire sur le net que le casque avait une réputation de casque basseux. Autant être franc je ne suis pas un expert mais les basses sont moins omniprésentes que sur mon ancien casque. Certes elles sont là, mais elles ressortent plus en rondeur dans le mix général. Je n’écoute pas tellement de musique électroniques pour dire si il y a réellement un problème avec les basses, en tout cas avec du métal ou du jazz-fusion la basse sonne terriblement bien, on en ressentirait presque la moindre vibration.
Les aiguës ne sont pas stridentes mais plutôt nets, précis, avec une attaque bien prononcée. C’est bien simple j’ai redécouvert certains morceaux, des sons qui m’avait échappé auparavant avec des casques ou systèmes audio au mix moins précis.

La couleur sonore reste tout de même relativement neutre, pénalisant du coup les albums au mix un peu moisi. Une caractéristique à prendre en compte car le son ne trompe pas, quand c’est mal prduit ça s’entend, peu importe les bidouilles d’EQ.

La scène est d’une largeur impressionnante, au changement de casque je me suis même demandé s’il n’y avait pas un problème tant l’immersion est saisissante, on a vraiment l’impression que le son s’empare de l’espace nous entourant, se propageant d’une façon harmonieuse.

Le smartphone étant mon vecteur musicale premier j’avais pris le soin d’ y installer Viper4Arise, une suite de mods/DSP pour améliorer le son sous Android. Avec le Beyer-Dynamic DT770 ces modifications software vienne completement dénaturer la précision du casque, le son perd en attaque, en rondeur, perd son charme et sa beauté. Alors j’ai opté pour le strict minimum, rien du tout, pas d’EQ, pas de boost dans les basses ou sur la reverb. Le son pur, le rendu pur.

Impédance ?

Beyer-Dynamic à première vue ne fabrique que trois casques :

Là où cela se complique pour le non-initié que je suis c’est quand, en voulant acheter le matériel je suis tombé sur trois versions de celui-ci : 32, 80 et 250 Ohm

L’ohm, de symbole Ω (la lettre capitale grecque Oméga), est l’unité de résistance électrique du Système international (SI). Il a été nommé ainsi en l’honneur de Georg Ohm, physicien allemand à l’origine notamment de la loi d’Ohm

L’impédance est donc variable selon l’épaisseur du fil de la bobine mobile du casque, plus il est épais et plus la résistance sera faible.
Ce que l’on doit retenir c’est qu’au final la version 32 ohm est dite plus à même de convenir à une utilisation avec un smartphone de part sa faible puissance de sortie. La version 250 ohm sur ce dernier devra demander plus de puissance pour restituer le son et donc la capacité de volume en sera diminuée.

Personnellement j’ai opté pour la version 80 ohm, un compromis entre les deux et je dois dire que l’utilisation est très agréable autant avec mon smartphone que sur mon PC. Il est bien sûr possible de rajouter un ampli pour augmenter la puissance du signal de sortie audio mais là c’est une autre histoire. Selon les avis sur le net, la version 32 ohm manque d’attaque.

Bilan

Vous l’aurez donc compris, en ce jour de la fête des amoureux, le DT-770 Pro 80ohm a su conquérir mon cœur d’amoureux du son, et de cette relation naissance, et partie sur de très bonne bases, j’envisage de grande chose par la suite. Pour son prix (~130 euros) il a de quoi ravir, il ne reste plus qu’à voir qui trompera le premier.
Dans tous les cas avec sa scène large et profonde, sa réponse rapide dans tout le spectre fréquentiel, son confort une fois sur la tête, ce casque est une valeur sûre. Attention cependant, il est préférable de le tester avant achat, on ne s’est jamais.

Billets en liens :