Blogus Librus ~/

<--

La faulx

Tout part de là, cette envie de moins, la mort du tracteur tondeuse m’a poussé à revoir mon organisation au jardin. Marre de devoir vidanger, remplir d’essences, s’occuper des bougies, des courroies des lames, de l’aiguisage de ces dernières. Alors lorsque mon valeureux destrier à quitter ce monde j’ai opté pour la faulx.

La faulx est utilisée depuis des siècles, le mécanisme parait tout simple et il l’est. Son utilisation en revanche doit être rigoureuse, appliquée.

La faulx est constituée d’un manche avec deux poignées ou l’on vient placer une lame au bout. Par simple mouvement des bras la lame parcourt un demi-cercle (180°) et, au contact de la végétation, coupe cette dernière.

La lame que j’utilise provient de la taillanderie Falci en Italie. Une des dernières en Europe à encore travailler à la main le métal, l’acier, le fer. Il y a aussi Fux en Autriche, mais La Frontière, la boutique où j’ai acheté la faulx, ne travaille qu’avec les Italiens pour le moment.

La lame fait 70cm de long, son fil (~ deux ou trois millimètres) doit être aiguisée toutes les cinq minutes avec une pierre pour l’affuter et après une bonne journée de fauche (~ huit heures) elle doit être battue avec un marteau à battre sur une enclumette afin d’étirer le fil pour qu’il retrouve son redoutable tranchant.

Petits conseils d’un débutant: